Accueil > INTERNET > Emplois et stages > Offres d’emplois et de stages de formation > Post doc : Caractérisation et datation C14 de micro-échantillons de collagène

Post doc : Caractérisation et datation C14 de micro-échantillons de collagène

LABEX Diversités biologiques et culturelles : Origines, Evolution, Interactions, Devenir
Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris (France)

Projet postdoctoral : Caractérisation et datation 14C de micro-échantillons de collagène

Salaire brut : € 30 000 par an (contrat de deux ans)
Encadrant : Antoine Zazzo (UMR 7209)
Co-encadrant : Séverine Zirah (UMR 7245)

Ce projet sera réalisé en collaboration étroite avec Matthieu Lebon (UMR 7194), Michel Sablier
(USR 3224) et Arul Marie (UMR 7245) pour la partie analytique, et avec Anne Tresset et Thomas
Cucchi (UMR 7209) pour l’application aux problématiques archéozoologiques.

La datation par la méthode du radiocarbone (14C) est l’une des méthodes les plus précises pour les
derniers 50,000 ans, et certainement la plus précise pour l’Holocène. Limiter la quantité
d’échantillon nécessaire pour une datation 14C est crucial pour les archéologues et les
conservateurs, et des efforts constants ont été réalisés dans ce domaine. La nouvelle génération
d’accélérateurs (Compact Radiocarbon System, ou CRS) ouvre la voie à la datation de très petits
échantillons d’ossements, de l’ordre de 100 mg d’os ou moins. Le véritable verrou scientifique se
situe à présent en amont, au niveau de la préparation des échantillons puisque l’utilisation de
micro-échantillons induit un risque accru de contamination. L’application fiable de ces protocoles
à des micro-échantillons d’os nécessite donc une caractérisation biochimique (et/ou chimique)
fine du collagène extrait. De nouvelles méthodes issues des développements en spectrométrie de
masse appliquées au protéome sont à même de confirmer la pureté des échantillons de collagène
et de caractériser la présence éventuelle de contaminants organiques ou de micro-organismes.
Ce projet a pour objectif de vérifier (1) que le collagène peut être efficacement extrait et caractérisé
chimiquement à partir de très petits échantillons ; (2) que les pollutions provenant du sol (acides
humiques, champignons) peuvent être identifiées et éliminées ; (3) que des âges fiables peuvent
être mesurés sur ces très petits échantillons.
Le post-doctorant sera responsable de l’ensemble de l’analyse des échantillons au laboratoire et de
l’interprétation des résultats. Il devra tester plusieurs protocoles d’extraction du collagène et
choisir, en concertation avec les collègues biochimistes, celui qui sera le plus adapté à la datation
des micro-restes en fonction de la caractérisation biochimique des résidus organiques par
spectrométrie de masse (MALDI, Py-GC-MS, LC-MS). Il sera responsable de la préparation des
micro-échantillons tests et archéologiques pour datation 14C (combustion du collagène sur ligne
d’extraction) et participera à leur mesure sur le CRS de Gif-sur Yvette qui sera disponible à partir
de 2015. Le protocole analytique validé sera appliqué en concertation avec les collègues bioarchéologues
à des séries jusqu’ici considérées comme non datables : micro-vertébrés, restes
anthropiques ou artefact de haute valeur patrimoniale.

- Les postulants devront être titulaires d’un doctorat avant la date de début du contrat (1er
septembre 2014). Les candidats devront être spécialisés dans un ou plusieurs des domaines
suivants : géochimie, géochronologie, chimie analytique, bio-archéologie. Une expérience dans le
domaine de la datation radiocarbone, de la spectrométrie de masse et/ou de la protéomique sera
évaluée positivement. Une maîtrise de l’anglais ou du français est demandée, et un niveau correct
de français est recommandé.

- Les dossiers de candidature devront être envoyés en format
électronique avant le 30 mai 2014 à Antoine Zazzo (zazzo@mnhn.fr) et Séverine Zirah
(szirah@mnhn.fr) et comporter un CV complet, une lettre de motivation et une ou plusieurs lettres
de recommandation. Les candidats sélectionnés pour l’oral seront auditionnés début juillet. Le
candidat retenu débutera le 1er septembre 2014 et sera lié au CNRS par un contrat à durée
déterminée.

- Le salaire brut est de € 30 000/an

Postdoc Labex BCDiv_Fr - 11 ko

Postdoc Labex BCDiv_En - 10.7 ko